Le bateau, le nouveau bien qui se loue entre particuliers

Société

Après le logement et la voiture, c’est au tour du bateau. Désormais, les vacanciers n’hésitent plus à passer par la location entre particuliers pour profiter de leur séjour à moindres frais.

Rentabiliser leur embarcation

Les propriétaires louant leur embarcation y voient notamment un avantage financier. L’entretien d’un navire coute cher, puisqu’il faut compter 10 000 euros par an en moyenne. Or, leurs propriétaires ne peuvent pas les utiliser tous les jours. La plupart ne sortent en mer que deux semaines par an.
C’est donc le fait de pouvoir rentabiliser leur bien qui encourage nombre de plaisanciers à proposer celui-ci à la location.
C’est aussi ce qui pousse de nombreuses plateformes à voir le jour. Celles-ci permettent ainsi de rapprocher les propriétaires et ceux qui souhaitent louer un bateau.
Ces plateformes facilitent ainsi les démarches entre l’offre et la demande en matière de location entre particuliers dans le secteur nautique.

Un système basé aussi sur l’entraide

La deuxième raison qui les pousse à louer leur bateau, est relative à l’entraide.
La plupart des sociétés de location de bateau refusent de louer un navire à des personnes ayant tout juste obtenu leur permis bateau.
Quand ce type d’expérience leur est déjà arrivé, ces particuliers sont les premiers à, accepter de louer leur bateau à des novices.
Car le problème peut se poser pendant des années. Or, une personne ayant tout juste acquis son permis bateau et ne pratiquant pas régulièrement la voile perd vite son aisance à bord. Ce qui peut s’avérer encore plus dangereux au moment où il pourra enfin naviguer.
Devant le refus des bailleurs, la location de bateau entre particulier s’avère être une option satisfaisante.

Pouvoir louer sur son lieu de vacances

Enfin, la demande peut être tellement forte sur certaines périodes, que la location d’un voilier peut devenir très compliquée. Louer un bateau en Corse au mois d’Août, par exemple, est pratiquement impossible si l’on ne remplit pas certaines conditions.
Les agences de location imposent ainsi leur volonté. Prix forts, obligation de louer le bateau durant une durée minimum de 7 jours, nombre de passagers limités à bord, zone de navigation limitée à certaines zones de la méditerranée, voire, impossibilité de dépasser la baie Corse dans laquelle le bateau à l’habitude de mouiller, etc.
Dans ces cas là, les plateformes, telles que Captain’ Flit sont une alternative intéressante.
L’engouement pour ce type de service est en pleine expansion, et si l’été 2017 fait timidement naître l’activité de plaisance entre particuliers, il y’a fort à parier que 2018 sera plus dynamique pour ce secteur.

Jean-Charles ou JC ! Je suis un grand amateur de sports de glisse à mes heures perdues. Passionné par tout ce qui touche au web, j’écris par ici pour partager et échanger sur des sujets qui me tiennent à cœur ! Bonne lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *