Four à bois

Entretien de four à bois : Comment l’effectuer ?

Équipement

Le four à bois est de plus en plus plébiscité par les amateurs de saveurs qui apprécient de les sentir décuplées grâce à une cuisson parfaite. Mais, pour qu’il vous donne satisfaction pendant de nombreuses années, il faut en prendre soin. Nous vous donnons donc tous les conseils d’entretien de four à bois indispensables !

Le balayage : la base d’un entretien de four à bois

Votre four à bois a l’avantage de demander peu d’entretien car les graisses et résidus sont éliminés par le feu ce qui lui permet de conserver une certaine propreté. En effet, si la sole est salie pendant la cuisson par de la garniture de pizza, des graisses de viande… il suffit de mettre les braises encore rouges dessus pour que les résidus soient éliminés.

Mais, pour un entretien de four à bois parfait il est indispensable de se fournir quelques outils et produits comme ceux présentés sur le site d’Omniflamme. S’il y en a bien un d’indispensable c’est le balai de nettoyage à passer dans le four après chaque utilisation. Évacuez les cendres et les braises après la cuisson. Vous pouvez les mettre dans un seau à cendres. Spécialement conçu à cet effet, vous pouvez y mettre les cendres et braises même lorsqu’elles sont encore chaudes sans que cela ne l’endommage.

La pyrolyse pour un nettoyage efficace

Si les braises permettent de brûler les éventuels résidus de nourriture, l’entretien de four à bois nécessite de faire une pyrolyse pour le nettoyer. C’est indispensable pour que lors de vos prochaines cuissons, vous profitiez de toutes les saveurs de vos aliments, ce qui représente le principal atout de la cuisine au bois comme cela est expliqué sur mistergoodman.fr.

La pyrolyse se déclenche de façon naturelle lorsque votre four atteint les 300 °C. Si votre four est composé de briques, vous les verrez alors blanchir. C’est la garantie qu’il sera bien nettoyé et toutes les saletés éliminées. S’il est en tôle, comme les modèles pour la tarte flambée, la pierre réfractaire blanchit et les parois en tôles deviennent plus mates.

L’entretien de four à bois impose donc de connaître sa température. Il existe des thermomètres pour cela ou le test dit de la farine. En effet, si vous jetez une pincée de farine à l’intérieur du four et qu’elle brûle et fume, c’est qu’il est à 270 °, la pyrolyse naturelle ne tardera donc pas à se mettre en marche.

Vu intérieur d'un four à bois

La solution antirouille

Un mauvais entretien de four à bois entraîne l’apparition de la corrosion. En effet, lorsque votre four chauffe, un phénomène naturel de corrosion se produit. Pour l’enrayer et éviter que la rouille ne devienne un véritable fléau au point de vous empêcher de vous en servir, il est recommandé d’utiliser une huile anticorrosion. Elle doit être utilisée de façon systématique une fois les dix premières utilisations de votre four passé, il sera ainsi protégé à chaque fois que vous vous en servirez.

La peinture pour redonner de l’éclat

Entre les coups de chaleur à répétition et les fumées occasionnées par le feu, il est possible, qu’au fil du temps, vous constatiez une perte d’éclat des couleurs de votre four. Pour lui redonner, il suffit d’utiliser une bombe de peinture. Une seule bombe suffit pour de nombreuses années d’utilisation car la peinture est conçue pour être résistante à la chaleur.

Le ramonage

Si votre four se situe dans votre maison, l’entretien de four à bois doit alors comprendre un ramonage du conduit. Il est recommandé de le faire réaliser par un professionnel chaque année. Pour tout savoir sur le ramonage, reportez-vous à cette page.

armand

Fan des nouvelles technologies et des produits high-tech, je suis toujours à la recherche des dernières nouveautés. Mais également amateur de bonne cuisine (et de pâtisserie!), je suis autant à l’aise derrière les fourneaux que côté dégustation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *