Herpès génital : symptômes et traitements

E-santé Santé pratique

L’herpès génital est une infection sexuellement transmissible très répandue car très contagieuse. On estime à environ 17% de la population française atteinte du virus, soit près d’1 Français sur 5 ! Il s’agit d’une maladie chronique, il est donc impossible de s’en débarrasser. Néanmoins, des traitements existent pour en soulager les symptômes et réduire la fréquence des crises.

Symptômes de l’herpès génital

La majorité des infections surviennent à l’âge adulte, de 20 à 40 ans. Très douloureuses, les brûlures, démangeaisons et douleurs en urinant sont les premiers signes révélateurs d’une crise. Ces symptômes apparaissent en général de 2 à 6 jours après la contagion. En plus des poussées de vésicules, visibles durant 5 à 10 jours puis disparaissant souvent pendant plusieurs mois pour réapparaître, il peut y avoir de la fièvre, des maux de tête et de la fatigue. Dans plus de 20% des cas, la première poussée est asymptomatique et passe donc inaperçue.

On estime à 20% les personnes infectées qui n’ont pas de symptômes, et donc qui ignorent qu’elles sont porteuses du virus, mais qui sont pourtant bel et bien contagieuses. A l’inverse, 60% des personnes infectées ont des symptômes mais ne savent pas qu’elles souffrent d’herpès génital. Il est donc essentiel de consulter un médecin le plus tôt possible au moindre soupçon.

Il n’est actuellement pas possible de guérir définitivement cette maladie. En effet, aucun vaccin n’a pour le moment été mis au point. Cependant, des traitements médicamenteux et naturels existent pour réduire les symptômes douloureux.

Traitements de l’herpès génitalherpes-genital-douche

Lorsque les crises d’herpès sont peu fréquentes, il faut les traiter au moment où elles surviennent. Consultez votre médecin qui vous prescrira des médicaments antiviraux à prendre par voie orale, comme l’acyclovir, le famciclovir et le valacyclovir. Plus on prend ces antiviraux tôt, c’est-à-dire dès les signes avant-coureurs d’une crise, plus ils sont efficaces.

En cas de crises fréquentes, votre médecin vous prescrira les mêmes médicaments que ceux du traitement ponctuel mais à un dosage différent et pour une durée prolongée (1 an et plus). Le risque de récurrence des poussées pourrait ainsi diminuer de 85% à 90%.

Il existe d’autres solutions contre l’herpès vaginal pour les femmes, comme les crèmes. Clareva Gel, par exemple, soulage rapidement et facilite la cicatrisation dès la première utilisation. Appliquée localement, ce gel permet de soulager les douleurs de 61% en un jour. Ce traitement est disponible sans ordonnance et dans toutes les pharmacies.

Enfin, pour vous aider à soulager les symptômes de façon naturelle, vous pouvez prendre un bain dans une eau additionnée de sels de bain et/ou appliquer un sac de glace ou des compresses froides sur les lésions. Lors des poussées de vésicules, veillez à porter des vêtements amples et des sous-vêtements composés de fibres naturelles comme le coton.

Grande fan de littérature, de cinéma et de séries TV, je développe pour vous des sujets divers sur de nombreux domaines afin de faciliter votre quotidien. Culture geek, déco, lifestyle… retrouvez des infos simples et utiles sur différents thèmes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *