voiture d'occasion

Les points de vigilance lors de l’achat ou de la vente d’un véhicule d’occasion

Automobile

Acheter ou vendre une voiture d’occasion n’est pas une mince affaire. Dans cet article, nous vous donnerons des conseils, pour les deux cas. Notre objectif : qu’après la lecture de cet article, vous ne risquiez plus de vous faire avoir.

Si vous êtes acheteur…

Premièrement, vous n’êtes pas plus en sécurité en achetant à un garage qu’à un particulier. Et ce n’est pas la garantie, qui ne porte souvent que sur des points très ciblés, qui fait la différence. Il faut être tout autant attentif.
Soyez méfiant et vérifiez les informations que l’on vous donne. Par exemple, si l’on vous parle d’un contrôle technique vierge, d’accord ! Mais regardez le papier. Vous avez des factures ? Parfait ! Mais là encore, appelez la concession ou le garage et vérifiez qu’il s’agisse de vrais documents.
Un autre conseil consiste à examiner le véhicule sous un maximum de points. Glissez-vous et dessous et voyez si le châssis est sain, que les longerons ne sont pas tordus. Si c’est le cas, cela peut être le signe d’un accident antérieur et mieux vaut passer son chemin. Regardez la consistance du liquide de refroidissement qui peut parfois traduire un joint de culasse défaillant si de la « mayonnaise » se forme en surface.
Ensuite, pour éviter de se faire arnaquer, le mieux est encore de s’y connaître. Nous ne vous demandons pas d’être un expert ! Cependant, renseignez-vous sur la fiabilité du modèle convoité. Voyez les éléments sensibles. S’il s’agit par exemple d’une Peugeot 206, le train arrière est à contrôler car c’est une faiblesse du modèle. Cela vous permet d’orienter vos étapes de vérification sur place.
Et pour en savoir un peu plus sur les éléments que vous pouvez demander lors de l’achat, voici un site : http://www.csneaf.fr
Voiture d'occasion

Si vous êtes vendeur…

En tant que vendeur, le principal risque est de se faire arnaquer. Les chèques de banque sécurisent les transactions, c’est vrai ! Mais à la condition de bien les utiliser. C’est-à-dire qu’il faut vous rendre dans un établissement bancaire pour vous assurer que le chèque est un vrai et que l’acheteur dispose de l’argent sur son compte. N’appelez surtout pas le numéro inscrit sur le chèque, il peut potentiellement s’agir d’un faux numéro. Les paiements en liquide sont à proscrire pour des sommes importantes.
Le cas échéant, il est important de conserver une trace papier de toutes les sommes échangées. Votre traçabilité doit être exemplaire. Ne laissez pas l’acheteur repartir tant que vous n’avez pas la garantie que l’argent soit crédité sur votre compte. Mieux vaut être prudent. Envoyez les documents de cession rapidement afin d’informer la préfecture du changement de propriétaire. Ainsi, si l’acheteur de votre voiture commet une infraction, les contraventions arriveront chez ce dernier et non chez vous. Des ennuis en moins.

En conclusion

Que vous soyez acheteur ou vendeur d’une voiture d’occasion, la clé pour ne pas se faire arnaquer, c’est la prudence ! N’écoutez pas les promesses en l’air et prenez le temps de tout vérifier. Ne faîtes pas confiance trop vite et tout se passera bien. Soyez informés sur le sujet, les points sensibles. Comme cela, vous serez plus alerte le moment venu.

La mécanique et les voitures sont ma passion. Je partage avec vous ma passion mais également d’autres sujets qui me tiennent à cœur de partager ! Commentez et discutons ensemble ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *