La réforme du permis de conduire: ce qui change

La réforme du permis de conduire: ce qui change

Automobile Aucun commentaire sur La réforme du permis de conduire: ce qui change

Le permis de conduire est un élément indispensable pour s’épanouir socialement et professionnellement, notamment pour les jeunes à la recherche d’un emploi.  Au fil des années, le Gouvernement s’est penché  sur cette question et souhaite le rendre plus accessible à tous.

A compter de ce lundi 02 mai 2016, la réforme du code de la route entre en vigueur. Cette application est le résultat final de la réforme du permis de conduire décidée le 13 juin 2014 par Florence Gilbert le ministre de l’Intérieur. Quels sont les changements ?

permis de conduire

 

Un nouveau panel de 1 000 questions

La Délégation à la sécurité routière (DSCR) a modifié et amplifié sa banque de questions. A partir de ce lundi 02 mai, les candidats pourront tester le nouveau panel de 1 000 questions (contre environ 700 auparavant). Ces questions pourront désormais être composées de séquences vidéo.

Parmi ces questions, l’éco-conduite, les gestes de premiers secours, les nouvelles technologiques seront des thématiques notamment abordés. Force est de constater que les candidats seront face à un apprentissage plus complexe que les années précédentes.

Initialement prévu pour mi-avril 2016, cette réforme s’est vu reporter à cause du mécontentement des auto-écoles. Soucieux des résultats, les auto-écoles craignaient de ne pas avoir le temps nécessaire  pour préparer les candidats à de tels changements.

Cependant, des choses restent inchangées. Les candidats disposent toujours du même temps pour répondre aux 40 questions, soit entre 23 et 25 minutes. Et comme précédemment, ils n’ont la possibilité de ne commettre que 5 erreurs maximum.

Des opérateurs extérieurs agréés par l’Etat

A partir du 01e juin, ce ne sont plus les inspecteurs du permis de conduire qui seront chargés de surveiller l’examen théorique mais des opérateurs extérieurs agrées par l’Etat. De cette manière, l’organisation sera nettement améliorée :

  • Les horaires seront plus flexibles et plus nombreuses (même le samedi).
  • Les inspecteurs se préoccuperont uniquement de l’épreuve pratique, c’est-à-dire le permis en lui-même.
  • Les candidats ne seront plus soumis aux places limitées affectées à chaque auto-école. De ce fait, le délai d’attente sera nettement inférieur.

Les opérateurs peuvent être destitués de leur pouvoir en cas de manquement aux différentes obligations en rigueur.

Les résultats catastrophiques des premières sessions

Selon Europe 1, nous sommes loin des 70 à 75% des taux de réussite habituels. De nombreux candidats se sont sentis fragilisés par cette nouvelle réforme, et surtout pas préparés.  Cette première journée révèle que les auto-écoles ne sont pas à jour dans les DVD d’apprentissage. Autrement dit, il est préférable de réviser directement sur internet que de se déplacer jusqu’aux auto-écoles, encore à la traîne.

Selon les premiers chiffres (qui ne sont pas encore révélateurs des résultats sur le territoire national), le taux de réussite est en baisse. Voici 3 exemples évoqués par Europe 1 : « 1 candidat reçu sur 60 dans un département, 5 admis sur 35 lors d’une autre session et 1 sur 20 dans un troisième centre d’examen. » Il y a de quoi s’interroger !

Il est certainement encore trop tôt pour condamner cette nouvelle réforme. Quoiqu’il en soit, il semblerait que les auto-écoles n’aient pas été préparées convenablement, et que certains candidats doivent se sentir comme les dindons de la farce !

Author

Related Articles

Leave a comment

Tous droits réservées à H-Auteurs (site actualité) et à ses auteurs humains avec un grand H !

Le seul site d'actualité qui replace l'Humain au centre !
Vous souhaitez développer un partenariat avec notre site ?

N'hésitez pas à nous contacter nous pourrons discuter de la mise en avant de votre communiqué de presse, de vos dernières actualités ou de votre volonté à apporter votre point de vue !

Back to Top