camion routier à grande vitesse

Réponses aux questions récurrentes des transporteurs

Automobile

Les transporteurs trouvent le concept de Chronotruck intéressant, car il apporte une solution aux problèmes de rentabilité due en majorité au retour à vide après livraison. Après avoir lu les avis sur Chronotruck, nombreux se posent des questions sur les conditions pour s’inscrire, la possibilité pour un commissionnaire de collaborer, le mode de fixation du coût de prestation, etc. Réponses en quelques lignes.

camion routier à grande vitesse

Explication du concept Chronotruck

Un expéditeur se trouvant à un point B cherche un transporteur pour livrer ses marchandises à un point A. Un transporteur, après avoir livré des cargaisons au point A cherche un client pour son trajet de retour. La rencontre entre ces deux protagonistes se fait rarement. C’est là qu’intervient Chronotruck avec son application de mise en relation.  Tous se passent à distance, l’expéditeur fait part de ses besoins en ligne et plusieurs transporteurs se trouvant dans cet axe d’enlèvement reçoivent cette demande. Il suffit, pour le transporteur voulant faire la livraison de cliquer sur son Smarthphone.  Si tel est le concept en générale, la question qui revient tout le temps est qui peut collaborer avec Chronotruck ?

Acteur et véhicule

Tout transporteur, du moment qu’il justifie de sa qualité professionnelle peut s’inscrire sur la plateforme de Chronotruck. Le candidat doit donc être inscrit au registre de la DREAL. Cette exigence d’inscription au registre des transporteurs certifie l’identité du transporteur et apporte confiance aux futurs expéditeurs quant à la capacité professionnelle de son interlocuteur.  Il est aussi nécessaire de prouver une couverture d’assurance atteignant au moins 50 000 euros par expédition confiée au transporteur.  Même un commissionnaire peut faire partir de l’aventure, mais doit s’inscrire comme client sur le site. Dans ce cas, c’est à ce commissionnaire de trouver des sous-traitants sur le site. Quoi qu’il en soit, il demeure responsable des contrats passés vis-à-vis du client final.  Concernant le véhicule, le transporteur peut utiliser tout type de véhicule allant des véhicules légers aux semi-remorques, etc. Il faut juste qu’il dispose de licence de transport intérieur donc de VUL ou de licence communautaire PL ou SPL. La charge minimum de marchandise proposée par Chronotruck est de 50 kgs, mais peut atteindre les 24 tonnes. Disposer d’un transpalette et d’un hayon est un plus.

Question tarif

Chronotruck utilise des algorithmes mis en place en fonction du coût de revient édité en principe par les organismes professionnels tel le Comité National Routier.  C’est donc à Chronotruck qu’incombe la fixation du prix. Par contre, chaque transporteur peut refuser le tarif s’il ne le convient pas. Il peut dans ce cas proposer un autre prix et l’appliquer si le client accepte. D’après la statistique depuis la mise en place de Chronotruck, un transporteur gagne en moyenne 4 000 euros en plus, par véhicule sur un mois. Cela se justifie par les opportunités de trajet sans retour à vide. Concernant la marge retenue par Chronotruck, elle varie de 0% et 20 % du coût de transport. Ce pourcentage change en fonction de la difficulté de la mission.

Grande lectrice à mes heures perdues, j’aime vagabonder sur le web pour dénicher les petites astuces qui peuvent changer et améliorer notre quotidien. J’aborde des sujets variés qui pourront sans doute vous aider !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *