Qu'est-ce qu'un aidant proche ou aidant familial

Qu’est-ce qu’un proche aidant ou aidant familial ?

Famille

Si vous vous occupez d’une personne ayant des besoins de soins et d’assistance qui ne pourrait pas se débrouiller sans votre aide, vous êtes un aidant.
Il se peut que vous fournissiez des soins depuis longtemps ou que vous ayez récemment commencé à soutenir quelqu’un.
En France, la loi définit un aidant comme une personne qui fournit ou a l’intention de fournir des soins à un adulte ou à un enfant handicapé.

Les soignants non rémunérés qui s’occupent de la famille, d’amis ou de voisins ne sont pas les mêmes que les soignants rémunérés ou le personnel employé par les services de santé, les services sociaux, les organismes bénévoles ou privés.

Se reconnaître en tant qu’aidant

Un aidant non rémunéré est une personne qui aide une autre personne à vivre de manière indépendante à son domicile.

La personne dont vous vous occupez peut être votre mère ou votre père, votre mari ou votre femme, un ami ou un partenaire, un frère ou une sœur, votre fille ou votre fils, ou même un voisin âgé.
Certains aidants s’occupent de plus d’une personne – peut-être un parent âgé et un enfant handicapé ou un partenaire souffrant d’une affection de longue durée et un ami.

Il n’est pas nécessaire de vivre dans la même maison pour être l’aidant de quelqu’un. Vous passez peut-être plusieurs fois par jour pour l’aider à se lever, à manger ou à prendre ses médicaments. Il se peut que vous vous occupiez de plus d’une personne de cette manière ou que vous aidiez quelqu’un d’autre à s’occuper d’une personne.

Les aidants ne sont pas rémunérés et leur rôle ne doit pas être confondu avec celui des travailleurs sociaux (rémunérés) qui participent souvent aux soins d’une personne.

Ne soyez pas un aidant « caché ».

Il est important de vous identifier en tant qu’aidant car ce statut vous donne des droits supplémentaires et vous aidera à obtenir l’aide dont vous avez besoin.
Dites à votre médecin traitant et à votre employeur que vous êtes un aidant – c’est important en cas d’urgence.

Le droit à l’aide

Personne n’attend de vous que vous assumiez vos responsabilités d’aidant sans aucun soutien.

Être l’aidant d’une personne peut être très gratifiant. Cela peut aussi être exigeant et épuisant, surtout si la personne aidée a besoin de soins 24 heures sur 24, en raison d’une démence, d’un handicap physique ou mental, d’une maladie mentale ou d’une affection de longue durée.

Si votre municipalité sait que vous vous occupez d’une personne, elle a le devoir de vous proposer une évaluation gratuite de vos besoins afin de déterminer si vous êtes capable et désireux de continuer à vous occuper d’une personne et de savoir de quel soutien vous avez besoin.

Il n’est pas facile de s’occuper d’une personne et il est important que vous cherchiez de l’aide avant d’atteindre un point de crise ou une situation d’urgence.

Parler aux autres

Les aidants se sentent parfois très isolés dans leur rôle. Il existe de nombreux groupes de soutien aux aidants et des centres d’aide aux aidants en France. Vous pouvez par exemple vous rendre sur le site Essentiel-Autonomie qui concentre une multitude d’infos pratiques pour aider les personnes dans leur quotidien d’aidant familial.

Jeunes aidants

Les adultes ne sont pas les seuls à assumer un rôle d’aidant : de nombreux enfants et jeunes aident à s’occuper d’une personne ayant des besoins d’assistance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *