UEFA Nations League : le point sur les qualifiés et relégués

Foot Sport

Pour la première édition de cette compétition, nombreuses ont été les surprises lors des dernières rencontres de groupes : des nations de plus grande envergure au niveau footballistique ont été corrigés, d’autres se sont montrés en pleine forme, tandis que des plus petites sélections ont brillé.

La France sur la touche, la Suisse épate…

Dans un groupe particulièrement corsé en présence de l’Allemagne et les Pays-Bas, rien n’était joué d’avance pour les Bleus. Sacrée pour la deuxième fois championne du monde en juillet dernier sur ses terres, la France figurait parmi le potentiel premier du groupe. Finalement, ce ne sera pas le cas puisque ce sont les Néerlandais qui ont pris la tête et rejoint le trio de qualifiés : le Portugal, l’Angleterre et la Suisse. Une désillusion pour les Tricolores qui auraient espérer aller plus loin dans cette compétition, eux qui se sont inclinés contre les Pays-Bas vendredi dernier (0-2) en rendant une copie plus que très terne.

La Suisse, loin d’être favorite de son groupe avec la présence de la Belgique et l’Islande, est venue décrocher son billet pour les demi-finales au terme d’une surprenante victoire face aux Diables Rouges (5-2), après avoir couru après le score. Une sensation pour ce pays généralement absent des grands rendez-vous.

L’Angleterre, dans le même groupe que l’Espagne et la Croatie, a tenu tête à ces deux équipes en venant se qualifier pour les demi-finales de la compétition à l’issue des phases de groupes. Finaliste de la CDM 2018, les coéquipiers de Luka Modric ont fini dernier du Groupe 4, synonyme de relégation en Ligue B pour la prochaine édition. Tout comme le vainqueur de l’Euro 2016, le Portugal, a parfaitement su gérer ses adversaires en terminant à la première place, avant même de jouer contre la Pologne (1-1).

La Ligue B accueillera du lourd !

Certains stades ont d’ailleurs été bien garnis, comme souvent lors de confrontations internationales.

Si le Danemark, l’Ukraine, la Bosnie-Herzégovine ou encore la Suède rejoignent l’étage supérieur, la Ligue A, l’équivalent de la première division, d’autres sont relégués. C’est le cas notamment de l’Allemagne, championne du monde en 2014, et de la Croatie, finaliste face à la France en juillet dernier. Les montées, qui se sont joués dans un mouchoir de poche entre deux nations, risquent de l’être davantage avec l’arrivée de ces équipes. D’autant plus que la Pologne et l’Islande font également partie du lot !

En Ligue C et D, certaines nations ont créées la surprise

Les buts ont coulé à flot pendant certaines rencontres.

Lors de l’Euro 2016, des nations européennes plus petites étaient présentes en Russie, comme par exemple l’Albanie et la Hongrie. Pour cette première édition de l’UNL, ces dernières n’ont pas réussi à se hisser en tête. C’est l’Écosse et la Finlande qui découvriront la Ligue B, en compagnie de la Norvège et de la Serbie. Dans la dernière ligue, la Ligue D, uniquement composée de groupes de 4 équipes, les têtes de groupe ont rapidement pris le dessus, dominant largement les autres adversaires de leurs groupes. La Biélorussie, la Macédoine et le Kosovo sont promus en Ligue C.

Passionné par la rédaction d’articles, en particulier sur le sport. Explorateur à mes heures perdues, je passe beaucoup de temps à écouter de la musique tous les jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *