Pourquoi faire un diagnostic capillaire ?

E-santé Santé pratique

Avoir des problèmes de cheveux est une étape très angoissante tant pour les femmes que pour les hommes. Si certains sont faciles à détecter, d’autres s’avèrent plus complexes et peuvent devenir un véritable casse-tête chez de nombreux patients. Pour cette raison, il est toujours important d’effectuer une consultation capillaire chez un professionnel afin de déterminer les véritables causes.

expert-cheveux

A quoi sert un diagnostic capillaire ?

Le diagnostic capillaire est un processus important dans le traitement des problèmes de cheveux tels que la calvitie. En plus d’examiner et analyser les différentes causes, il permet aussi de déterminer les solutions et les traitements adaptés au patient et de son cuir chevelu.

Ce bilan capillaire nécessite l’utilisation de matériel technologique permettant d’assurer la fiabilité des résultats. Il est également réalisé par un spécialiste capable de déchiffrer n’importe quel problème des cheveux afin d’apporter un soin personnalisé au patient.

Plus qu’un bilan complet, la réalisation d’un diagnostic capillaire sert aussi de référence lors des prochains contrôles. Celui-ci permet de déterminer les améliorations et l’efficacité du traitement utilisé.

 

A quoi ressemble un diagnostic capillaire ?

La réalisation d’un diagnostic capillaire passe par plusieurs étapes, dont la première est la cartographie capillaire. Cet examen sert à évaluer le capital cheveu du patient pendant lequel on détermine la surface réelle des parties dégarnies, ainsi que l’évolution de la maladie.

Vient ensuite la densitométrie qui permet de déterminer le nombre de cheveux au centimètre carré. Cet examen est réalisé sur toutes les zones du cuir chevelu.

Pour déterminer l’état du cheveu et sa croissance, on réalise la capilloscopie. Durant cette étape, on effectue des prises de photos sur tout le cuir chevelu, puis les parties photographiées sont agrandies telle une analyse microscopique.

Avant la dernière étape, on passe à la sébumétrie qui permet d’évaluer le taux de sébum. Il reste enfin le trichogramme qui permet de déterminer la proportion précise des cheveux. C’est lors de cette dernière étape qu’on peut mesurer leur diamètre, analyser ceux qui sont en phase de repos et déterminer les chutes normales.

Encore faut-il comprendre qu’un diagnostic capillaire ne peut pas être réalisé chez n’importe quel professionnel. Il existe des instituts spécialisés pour cela. Ces dernières disposent des meilleurs équipements et compétences permettant de réaliser les examens dans les meilleures conditions. En plus d’analyser et traiter vos cheveux, ils vous accompagnent aussi dans tous les phénomènes auxquels vos cheveux sont confrontés. Ils peuvent également assurer la fiabilité du résultat et personnaliser les soins en fonction de vos problèmes capillaires.

Grande lectrice à mes heures perdues, j’aime vagabonder sur le web pour dénicher les petites astuces qui peuvent changer et améliorer notre quotidien. J’aborde des sujets variés qui pourront sans doute vous aider !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *