Immeuble d'habitation copropriété

Comment changer de syndic de copropriété ?

Société

Le choix d’un syndic de copropriété est un choix important pour un immeuble. Cependant, cette décision est parfois prise à la légère, et entraîne des complications et des regrets par la suite. Mais bonne nouvelle pour vous, un syndic peut être changé en cours de mandat. Nous vous expliquons les démarches à suivre. 

Pourquoi changer de syndic ?

De nombreuses raisons peuvent pousser des copropriétaires à vouloir changer de syndic. En voici quelques unes qui pourraient vous arriver : 

  • Un hausse inattendue et injustifiée des charges de copropriété,
  • Un retard de la mise en place de travaux décidés lors de l’assemblée générale,
  • Une absence de mise en place des décisions prises lors de l’assemblée générale,
  • Un manque de rigueur dans les procédures administratives liées à votre immeuble,
  • Un prix trop important pour la taille de votre immeuble …

 

Le fait est que si votre syndic actuel ne vous correspond pas, il serait plus avisé d’en changer rapidement avant d’avoir à faire face de gros litiges qui pourraient coûter cher à tous les propriétaires.

Quels sont les démarches pour changer de syndic ?

La décision de changer de syndic de copropriété est l’une des décisions prise lors d’une assemblée générale. Vous pouvez faire face à différentes situations lors d’un changement de syndic : 

  • Le mandat du syndic actuel arrive à son terme, et un vote pour désigner un nouveau syndic a lieu lors de l’assemblée générale,
  • La majorité des propriétaires souhaitent changer de syndic et entament une procédure de négociation à l’amiable avec leur syndic,
  • Les propriétaires doivent prouver que le syndic a manqué à ses obligations pour le révoquer. Pour ce faire, il doivent amener des preuves tangibles des manquements du syndic : non exécution des décisions de l’assemblée générale, absence de mise en place de travaux décidés par les membres de l’assemblée générale, manquements à l’organisation de l’assemblée générale etc.

 

Dans tous les cas, une mise en concurrence de nouveaux syndics potentiels devra ensuite être envoyée aux votants en amont de l’assemblée générale pour qu’ils puissent prendre connaissance des options. Le choix du nouveau syndic devra être voté à la majorité. 

Etant donnée qu’il est légalement obligatoire d’avoir un syndic, le nouveau syndic doit être mis en place immédiatement après la révocation de l’ancien.

Comment bien choisir son nouveau syndic ?

Toutes les copropriétés étant différentes, il n’y a pas de recettes miracle pour trouver un bon syndic : il faut trouver celui qui correspond à votre immeuble. Voici cependant quelques questions à vous poser pour ne pas vous tromper :

  • Quels sont vos besoins ? Avez vous des espaces verts? Plusieurs bâtiments ?
  • Comparez différents syndics, et ne souscrivez pas au premier que vous trouvez.
  • Votre résidence est-elle neuve ou ancienne ?
  • De combien de copropriétaires et lots votre immeuble est-il constitué ?
  • Y a-t-il de gros travaux à venir ?
  • Avez vous besoin d’une présence physique, ou un syndic en ligne ne serait-il pas plus avantageux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *