Jean-Marc Nicolle dans la nouvelle municipalité de Kremlin-Bicêtre

Actualité politique

Au terme d’une élection interne au Conseil municipal du Kremlin-Bicêtre, Jean-Marc Nicolle a été élu 7éme maire de la commune avec 27 votes. Le précédent maire Jean-Luc Laurent lui a confié le poste du premier adjoint, en 1995, parce qu’il avait confiance dans les compétences de cet « homme de la situation », comme il l’a appelé. Depuis cette date, Jean-Marc Nicolle n’a pas épargné d’efforts pour démontrer sa détermination à œuvrer en faveur de l’épanouissement de la ville du Kremlin-Bicêtre. Il a pris en charge la mise en place des premiers leviers nécessaires pour instaurer un avenir plus prospère pour la commune.

La carrière politique riche de Jean-Marc Nicolle

Jean-Marc Nicolle a réalisé un parcours professionnel important avant d’entrer dans le monde de la politique. Il a passé un stage de conseiller en Assurance chez Axa, puis il a travaillé dans le service de ventes dans le groupe Sauma. Et en 1987, il a occupé le poste de conducteur de métro, jusqu’au 1997. Jean-Marc Nicolle n’avait pas programmé sa participation à la vie politique. Mais son adhésion à une association de parents d’élèves lui a préparé pour prendre en charge des engagements politiques.

Dès 1995, Jean-Marc Nicole a réalisé des progrès notables dans sa carrière politique, qui ont été couronnés par son poste actuel du maire du Kremlin-Bicêtre. Il a été choisi pour prendre en charge ces postes d’envergure, comme :

  • premier adjoint au maire Jean-Luc Laurent, jusqu’à l’année 2016
  • conseiller municipal du Kremlin-Bicêtre
  • conseiller régional d’Ile-de-France depuis 2010
  • vice-président de la communauté d’agglomération de Val-de-Bièvre (CAVB) jusqu’à l’année 2015.
  • représentant de la ville du Kremlin-Bicêtre au conseil de la Métropole du Grand Paris et au conseil du Territoire Grand-Orly-Seine-Bièvre.

Les priorités de Jean-Marc Nicolle pour le Kremlin-Bicêtre de 2020

Suite à son élection comme maire de la ville, Jean-Marc Nicolle a mis en place un programme pour optimiser la qualité de vie dans la commune et favoriser certains quartiers, qui ont été écartés pendant le mandat du Docteur Lacroix. Cette époque a créé certain immobilisme dans la commune, puisqu’on a formé une certaine inégalité sociale et négligence de certains de ses quartiers. A cet effet, Jean-Marc Nicolle s’est investi dans la politique locale pour changer cette réalité, notamment à travers le développement des dispositifs municipaux. C’était un détail très important à prendre en compte, pour renouer les liens avec les catégories inégalement considérés dans l’ancien régime du Docteur Lacroix.

Afin de concevoir une nouvelle municipalité capable de répondre efficacement aux besoins des habitants et renforcer la croissance de la commune, Jean-Marc a mis en exergue certaines priorités, comme : le transport, l’éducation, la culture, les loisirs et la végétalisation de la ville.

Concrètement, il a mis en œuvre des projets d’envergure, telles que la piscine intercommunale, la médiathèque L’Echo, la couverture de l’A6b. Les ambitions de Jean-Marc Nicolle d’offrir un meilleur avenir à Kremlin-Bicêtre ne s’arrêtent pas là. Son expérience dans la RATP lui a dévoilé les problèmes flagrants dont souffrent sa ville et toute la métropole parisienne. A cet effet, il a préparé le projet du métro 14 qui marquera le futur du transport dans la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *