cathedrale-notre-dame

Notre Dame de Paris ravagée par les flammes

Société

cathedrale-notre-dame

Dans la soirée du Lundi 15 Avril, un épais nuage noir s’élançait dans le ciel de Paris. La fumée s’échappait au cœur même de la ville, dans l’île de la Cité. Les premières caméras arrivées sur place filmaient en direction de Notre Dame et constataient avec stupeur la cathédrale Notre Dame de Paris en flamme.

Une réfection qui vire au drame

La cathédrale de Paris s’est embrassée en fin de journée et pendant la nuit ne laissant entrevoir que d’immenses flammes sortant du cœur de la cathédrale. Les pompiers ont rapidement été dépêchés sur place afin de maîtriser le feu qui avait malheureusement déjà ravagé une grosse partie de la toiture en bois. A l’œuvre pendant toute la nuit, ils ont réussi à étouffer et éteindre le feu au petit matin.

Des travaux étaient en cours depuis plus d’un an, un échafaudage était installé tout autour du  cœur afin de rénover la cathédrale. Le chantier, ayant pour objectif de restaurer la flèche de cathédrale, devait durer 20 ans. La couverture de la toiture devait également être refaite tout comme les sculptures en cuivre qui devaient être restaurées. Les 16 statues en cuivre ornant la flèche avaient été enlevées quelques jours auparavant afin de les restaurer. Elles sont donc saines et sauf, contrairement au reste de la cathédrale.

Les conséquences de cet incendie sont terribles. Le feu a en effet détruit la quasi-totalité de la toiture de la nef, du chœur et du transept. La flèche de la cathédrale n’a également pas tenu. Elle est tombée, enflammée, devant des milliers de spectateurs regardant avec désolation l’embrassement.

Un monument riche d’histoire

La cathédrale Notre Dame de Paris, symbole du catholicisme en France, était le lieu de rassemblement des chrétiens. Les croyants sont évidemment touchés par ce ravage, cependant l’ensemble des Français ont pu constater avec effroi l’édifice s’embrassé. Le monument était bien plus qu’un symbole de religion. Patrimoine architectural français, le monument ravagé était un symbole de la France. Il représentait en effet l’un des monuments les plus célèbres de France aux côtés de la Tour Eiffel et de Versailles. Notre Dame était d’ailleurs le site le plus visité de France et d’Europe. Cette notoriété été en partie dû à l’écrivain Victor Hugo qui en avait fait le lieu principal de son histoire avec les célèbres personnages Quasimodo et Esmeralda.

La cathédrale n’est pas le premier monument à être détruit par les flammes. Auparavant, le Musée National de Rio de Janeiro, le théâtre de l’opéra de Venise, la Fenice,  le Liceo de Barcelone, le plus célèbre théâtre lyrique espagnol et le château de Windsor en Angleterre avaient également été ravagés par les flammes.

Alors qu’il a fallu 200 ans pour la construire, la cathédrale Notre Dame de Paris s’est enflammée en 10 minutes. Une collecte nationale était déjà lancée le soir même du drame afin de recueillir suffisamment de fonds pour la reconstruction. Le lendemain du drame, les aides se sont multipliées. Notre Dame pourra en effet compter sur l’aide des mécènes tels que la famille Pinault, ayant débloqué  100 millions d’euros pour Notre-Dame ainsi que le groupe LVMH et la famille Arnault ayant annoncé un « don » de 200 millions d’euros. La mairie de Paris débloque quant à elle 50 millions d’euros et la région Ile-de-France débloquera 10 millions d’euros d’aide d’urgence. La reconstruction de la cathédrale Notre Dame de Paris s’annonce longue, mais se fera grâce à la générosité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *